Service Civil International – Interview Antoine

Antoine Bourdon

Antoine Bourdon

Voici un nouvel interview d’Antoine Bourdon, un français que j’ai rencontré via couchsurfing et que j’ai hébergé à Toronto au Canada. Il nous parle ici de son expérience de Service Civil International dans l’agroécologie. Il a passé 8 mois au Michael Fields Agricultural Institute (MFAI) dans le Wisconsin au nord des Etats-Unis.

Je te laisse te présenter Antoine

Je m’appelle Antoine Bourdon. Il y a maintenant deux ans, j’ai obtenu un diplôme d’ingénieur en maîtrise des risques industriels et environnementaux. Au cours de cette formation, j’ai effectué une année d’échange au Canada à l’université de Sherbrooke dans la Maîtrise en environnement. J’y ai appris la gestion de l’eau, des sols, des déchets, la valorisation des écosystèmes et comment minimiser nos impacts sur l’environnement. Je ne le savais pas encore mais cette expérience annonçait déjà ma reconversion. En effet, après avoir appris à maîtriser les risques et à gérer notre influence sur l’environnement, un événement inattendu (donc difficile à maîtriser) se produisit et eu un impact radical sur ma vie.

Juste à la fin de mon séjour au Canada, je me blesse au genou. Ayant le choix, je décide de reporter mon opération des ligaments croisés après avoir conclu mon stage de fin d’études. C’est donc avec des béquilles que je me présente à ma remise de diplôme, une belle ironie du sort pour un ingénieur en maîtrise des risques !

Pourquoi l’envie de faire un Service Civil International?

Mon diplôme en poche et mon genou en vrac, je décide donc de profiter de la période de rééducation pour faire un bilan professionnel et définir mon projet de vie. Après une longue période d’introspection, je réalise que le plus important pour moi à ce moment est de faire quelque chose de mes mains. Quelque chose de concret qui serait en lien avec mes convictions personnelles… C’est alors que je découvre l’agroécologie.

Nettoyage de légumes

Nettoyage de légumes

Qu’est-ce que l’agroécologie?

Pour faire simple, c’est une façon d’aborder l’agriculture de manière à respecter l’environnement en prenant en compte la préservation du sol, de la biodiversité et  des écosystèmes. Pour cela, les fermes sont généralement conçues pour optimiser la consommation en eau et en énergie (cf permaculture).

Le concept m’emballe tout de suite et je décide de me faire les dents (ou plutôt les mains) directement sur le terrain afin de confronter la théorie et la pratique.

Comment as-tu trouvé l’organisation Service Civil International?

Pour commencer, je me lance sur plusieurs expériences en maraîchage, en viticulture et en cuisine dans plusieurs lieux en France. Cela s’avère très enrichissant et vient confirmer mon envie de m’investir dans cette voie. C’est à ce moment que je tombe sur un projet long terme en agriculture sur le site de Service Civil International (SCI). Je prends directement contact avec la structure d’accueil, Michael Fields Agricultural Institute (MFAI), et l’on me propose un chantier dans un jardin maraîcher. Je postule par le biais de SCI et commence alors la préparation des papiers pour obtenir le VISA.

Michael Fields Agricultural Institute

Michael Fields Agricultural Institute

Comment se sont passés tes premiers contacts avec l’organisation?

Je décolle pour Chicago le 6 mars 2013. En arrivant sur place, je profite de quelques jours pour visiter la ville avant de me diriger vers East Troy, un petit village dans le Wisconsin où se déroule mon stage. Arrivé à MFAI, je suis très bien accueilli par mes collègues ainsi que d’autres stagiaires internationaux. La neige recouvre encore le sol et ma tutrice prend le temps de me faire visiter les lieux et de m’expliquer le déroulement de mon séjour plus en détail.

Quel type de tâches as-tu effectué ?

Il était question de travailler dans un jardin biodynamique produisant divers fruits et légumes afin d’apprendre à gérer les différentes étapes allant du semis à la vente en passant par l’irrigation.

Apiculture

Apiculture

Combien d’heures travaillais-tu en moyenne par jour?

Les semaines sont bien remplies (35h/semaine) et les activités, notamment de récolte, s’intensifient avec la saison qui commence. À partir du mois d’avril, nous tenons un stand tous les vendredis après-midi afin de vendre nos produits et sensibiliser les clients. En plus de cet événement régulier, plusieurs après-midi sont dédiés à des ateliers, des visites de fermes ou encore au travail dans un verger voisin. C’est l’occasion de faire des rencontres et d’apprendre de nouvelles techniques comme l’apiculture, la fabrication de fromage ou encore la greffe d’arbre.

As-tu été rémunéré pendant cette expérience?

Durant toute la période du service civil, j’ai reçu 500$ d’argent de poche afin de subvenir à mes besoins.

 

Étais-tu hébergé avec d’autres volontaires?

j’étais logé gratuitement dans un dortoir aménagé sur place. Tous les stagiaires avaient chacun une chambre et nous avions des parties communes comme la cuisine où nous pouvions préparer nos plats avec les produits du jardin.

 

Grand Canyon

Grand Canyon

As-tu voyagé pendant ton séjour aux USA?

Grâce à l’argent donné, je suis en mesure de profiter de mes 2 semaines de congés pour partir en road trip et visiter une partie des États-Unis. C’est l’occasion pour des amis et moi de réalisé un vieux rêve : visiter Yellowstone, le plus vieux Parc naturel du monde ! Le voyage est magique et je reviens pour finir mon stage avec des paysages époustouflants pleins la tête.

C’est le moment de dire au revoir au lieu et à toutes ces personnes qui sont devenues de vrais amis. Je profite quand même d’être sur le continent américain pour faire un détour par le Canada avant de rentrer en France.

Recommanderais-tu le volontariat pour voyager?

Je recommande ce type de séjour à tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à l’agriculture. C’est une réelle opportunité pour vivre et s’immerger totalement dans la culture d’un pays. D’autres projets avec des thématiques, des destinations et des durées différentes sont également proposés par l’association SCI. Un programme est présent sur leur site www.sci-france.org où vous trouverez toutes les modalités d’inscription.

Qu’est-ce que cette expérience t’as apporté dans la vie?

Ce stage de maraîchage au sein de MFAI et tout ce qui s’est déroulé autour restera à jamais gravé dans ma mémoire. Ce fut une expérience de vie très enrichissante tant sur le plan professionnel que personnel. Aujourd’hui, je reviens avec la certitude de vouloir m’investir dans l’agroécologie et je suis actuellement sur le point de partir faire du wwoofing dans différents lieux en France.

Cet article invité a été rédigé par Antoine Bourdon. Antoine est l’auteur du blog ingénieur-en-herbe, où il raconte ses expériences dans des éco-lieux.

A propos de l'auteur

Cyril howimettheworldJe suis Cyril, l'auteur du blog : howimettheworld.com. J'y partage mes aventures autour du monde à travers mes chansons, articles et vidéos. Tu trouveras aussi tous mes conseils pour voyager moins cher, plus proches des autres et de la planète.Voir tous les articles de Cyril howimettheworld →

Laisser une réponse

CommentLuv badge

Abonne-toi vite à ma Newsletter

Subscribe!