Retour en France après 479 jours sur la route

jeanne d'arc nouvelle orleans

Je prépare mon sac à dos pour retourner en France après un an et demi passé sur les routes d’Amérique. Dans le petit quartier où j’ai posé mon sac de voyageur, à l’ouest de Toronto, tout est calme, trop calme pour empêcher mes pensées d’aller et venir.

Revenir en France : entre questions et impatiente

J’ai l’impression d’empaqueter un par un, 479 jours passés de l’autre coté de l’océan Atlantique. C’est un bien maigre butin mais combien de souvenirs gravés dans ma mémoire, de sourires partagés et d’histoires à raconter. Je suis balloté entre l’impatiente de retrouver le pays, les gens que j’aime et des questions que je ne pensais jamais me poser.

Ai-je changé?  Mes proches ont-ils changé?  Suis-je devenu une âme nomade, un VSDF (voyageur sans domicile fixe)?  Ou suis-je toujours ce français de cœur, vivant ses rêves de voyageur?

 Avion Toronto

Oui, ces questions je me les pose car j’ai tellement vu, vécu, entendu, partagé, appris:

  • Mon oreille s’est faite à d’autres sonorités. Je dois maintenant pouvoir aligner quelques mots dans une dizaines de langues. Je parle l’anglais et le français tous les jours, sautant de l’un à l’autre sans même le remarquer.
  • J’ai des amis aux quatre coins de la terre qui m’attendent pour me faire découvrir leur pays.
  • J’ai rencontré un amérindien, un chercheur à la NASA, le bras droit du premier ministre canadien, des dizaines de voyageurs et même James Blunt (en passant, il est tout petit…désolé de casser le mythe mesdemoiselles).
  • J’ai parcouru plus de 30 000 km en stop, en métro, en tramway, en train, à pied, en vélo, en voiture, en avion, en bus, en canoë, en voilier, en chien de traîneau, en plongée sous-marine.
  • Je suis incollable sur l’histoire de la conquête nord-américaine et je sais ce qu’est un acadien, un québécois et un cajun.
  • J’ai dormi dans une cabane, sur le toit d’un building, sur une quarantaine de canapés, sur le sol, dans une cave, dans un hôtel de luxe.
  • Je connais par cœur les jurons québécois: tabarnak, crisse, ostie, calîce (qui me font toujours autant rire d’ailleurs)
  • J’ai joué de la guitare dans un taxi et j’ai chanté les beautés de la langue française aux 4 coins de l’Amérique du Nord.
  • J’ai gouté le po-boy sandwich, la poutine, le nanaimo cake, les s’mores!
  • J’ai traversé des banlieues dites dangereuses comme Harlem ou les quartiers d’Atlanta dévastés par la crise.
  • J’ai fait la bise à un alligator et j’ai nagé avec une raie manta.
  • Je sais que rater un bus aux USA peut être un vrai cauchemar! Surtout quand c’est le dernier…et que tu es perdu dans une banlieue désertique…
  • J’ai failli me faire scalper par le double de Shaquille O’Neal en plein Atlanta.
  • J’ai oublié mon portefeuille avec mon passeport, mon argent et la clé de ma chambre après mon premier entretien d’embauche au Canada et je m’en suis aperçu devant ma porte de chambre.

 

Un peu de recul après un an et demi passé sur la route

En janvier 2013, j’étais parti de France dans l’idée de découvrir l’Amérique, apprendre l’anglais, rencontrer les autres et me découvrir plus intérieurement. J’avais besoin d’apporter des réponses à la hauteur de mes questions. J’avais besoin de me faire ma propre idée du monde et prouver que réaliser ses rêves est possible.

Le résultat est bien plus que ce que j’avais pu imaginer tant cette aventure m‘a changé profondément. J’étais loin de penser que je trouverais l‘essentiel en me perdant au bout du monde.

Mais voilà, dans les coulisses de cette aventure, il y a de nouvelles interrogations. Lorsque l’on commence à regarder le monde dans son ensemble alors les barrières disparaissent. Les frontières s’écroulent ne devenant que de simples pointillés sur une carte que l’on traverse à coup de tampons et de visas. Les saveurs, les sons, les odeurs changent mais il y a quelque chose d’autre, une vérité cachée. Quelque chose que l’on ne peut découvrir que si l’on sait lire entre les lignes d’un livre guidé par l’aventure.

Mais alors qu’existe t-il en dehors d’une culture, d’un pays, d’une éducation, des codes d’une société?

Il reste ce qui appartient à l’humanité avec des codes universels que vous retrouverez d’un bout à l’autre de la terre. Il reste l’essentiel, l’important, le beau, le précieux partagé par tous. Cette langue sans nom qui n’appartient à personne. La magie de la vie qui ne pourra jamais être possédée par quiconque, pas même par le plus cupide et avide des hommes. Il reste la magie de la liberté, d’une main tendue sur la route par l’inconnu, d’un sourire qui réchauffe un jour de pluie. Il reste la surprise de l’instant.

J’ai grandi dans cette pensée occidentale, cette réflexion cartésienne et aussi cette exigence et cette rigueur française. J’ai été formaté par cette république qui fait des citoyens un brin râleur. J’étais parti pour une vie toute tracée par la société mais voilà, je suis sorti des rails. J’ai pris l’option aventure sur la vie et maintenant je vois tout ca d’un autre œil. Comme si j’avais reculé la tête d’une paire de jumelles au travers de laquelle ma réflexion, ma vision du monde et les interactions avec les autres étaient basées.

Mais en dehors de ces deux cercles entourés de noir, il y a autre chose. Il y un monde inexploré par le sédentaire, le natif d’une région qu’il chérira toute sa vie.

Il n’y a pas une seule façon de communiquer. Il n’y a pas une meilleure façon de penser. Il n’y a pas une manière de réussir mieux qu’une autre. Il n’y a pas une planque idéale pour finir sa carrière. Il y a en réalité autant de points de vue, de façons de penser et de vivre qu’il y a d’individus. Le plus fou est que je ne connais encore rien du monde asiatique, africain ou arabe. Que me réservera la suite?

Retourner en France, c’est comme remettre le pied dans un cadre, revivre l’espace d’un instant dans cette identité bien définie et ce soir, avant de prendre l’avion, je ne sais plus à quoi m’attendre…

D’un autre coté, ce voyage m’a fait réaliser à quel point notre pays regorge de richesses et d’atouts.

Notre histoire et notre gastronomie est incroyable. Nous râlons 99% du temps mais nous nous posons encore des questions. Nous sommes ultra-rigide et à cheval sur les principes mais peut être que c’est cela qui nous a permis de protéger notre culture, notre système. Nous avons un système social tellement en avance sur d’autres pays. Nous avons une création artistique et culturelle pleine de vitalité.

Il y a aussi la joie de retrouver mes amis, de partager à nouveau des moments ordinaires. De manger un bon saucisson et un fromage. D’aller acheter un pain au chocolat à la boulangerie du quartier. D’être invité pour l’apéro. De pouvoir sortir une blague avec du second degré sans avoir des yeux de merlan frit en retour. Mon prénom ne sera plus charcuté à chaque rencontre. J’imagine que je vais redevenir un citoyen lambda pour quelques temps…

nuages

Le Jour J

C’est le jour J, je viens d’imprimer mon ticket d’avion. Mon sac à dos chargé de sirop d’érable est parti en soute. Je suis assis dans le hall du terminal 1 de l’aéroport de Toronto. J’ai les tripes serrées. Qui aurait cru que revenir quelque temps à la maison serait si délicat?

Le vol pour Paris Charles De Gaulle est annoncé « on-time ». Un troupeau de joyeux gaulois se forme devant le pont d’embarquement puis les portes s’ouvrent pour prendre place dans le Boeing 777 d‘Air Canada. Les réacteurs grondent sous la pluie du ciel torontois. L’oiseau de tôle et d’acier quitte le sol et perce bientôt les nuages. Au dessus tout est clair. Le soleil amorce doucement sa descente sur un tapis de coton blanc, caressé d’un orange pastel dans lequel mon regard se perd. Dans quelques heures, je toucherai le sol français après 479 jours sur la route…

A propos de l'auteur

Cyril howimettheworldJe suis Cyril, l'auteur du blog : howimettheworld.com. J'y partage mes aventures autour du monde à travers mes chansons, articles et vidéos. Tu trouveras aussi tous mes conseils pour voyager moins cher, plus proches des autres et de la planète.Voir tous les articles de Cyril howimettheworld →

Laisser une réponse

CommentLuv badge

Abonne-toi vite à ma Newsletter

Subscribe!