« Mon tour du monde en 1980 jours » par Jérémy Marie

mon tour du monde en 1980 jours - Jeremy Marie

Tout quitter pour faire un tour du monde… Un projet complètement fou que beaucoup espèrent secrètement réaliser. Jérémy Marie, lui, a choisi de le faire uniquement en auto-stop. Son livre « Mon tour du monde en 1980 jours », c’est plus de 180 000 km d’une extraordinaire aventure humaine écrite sur les routes du monde pendant 5 ans, 5 mois et 5 jours.

Un tour du monde en auto-stop qui force le respect et l’admiration

Partir pour une aussi longue période en auto-stop force le respect et l’admiration. Oui car il en faut du courage pour réaliser un projet d’une telle envergure. Je le sais car je suis moi-même en train de murir pas à pas un projet similaire.

Il en faut du courage pour partir seul contre tous les préjugés avec un esprit neuf capable d’appréhender le monde dans son ensemble. Il faut être assez courageux pour dormir tantôt sur le bord de la route, sous un pont ou à même le sol et ne pas savoir quoi manger pour le prochain repas.

Il faut avoir le coeur bien accroché pour partir loin de ses amis et de sa famille pendant 1980 jours le pouce tendu sur les routes des cinq continents. Mais pour Jérémy Marie, ce jeune caennais, c’est un rêve de gamin qu’il veut réaliser au contact des autres, sans utiliser aucun transport et cela avec un budget ridicule de 10 000 euros.

L’idée de faire un tour du monde en auto-stop

Un rêve d’enfant, voilà ce qui a poussé Jérémy à faire de l’auto-stop pour parcourir le monde. Enfin, pas tout à fait. C’est plutôt une situation embarrassante qui lui a donné l’idée de le faire en auto-stop. Alors qu’il voyageait à travers le Royaume-Uni en 2005, il rata le bus qui devait le ramener à son hôtel. C’est pour se sortir de cette situation, qu’il commença à tendre son pouce et arrêta sa première voiture.

Une fois revenu en France à l’été 2005 après neuf mois passés au Pays de Galles, il enchaîne un tour d’Europe en auto-stop avec un ami. Le projet murit alors peu à peu dans son esprit puis il décide de tout lâcher pour réaliser son rêve après une expérience professionnelle qui sera celle de trop.

tour du monde Jeremy Marie

5 ans, 5 mois et 5 jours à parcourir le monde en auto-stop

Son tour du monde en auto-stop commença le 8 octobre 2007 lorsque Jérémy quitta la ville de Caen avec un premier camion Renault blanc.

Il va ainsi traverser l’Europe jusqu’en Turquie et découvrir les premières traces d’une autre culture. Il atteint ensuite les premiers pays arabes dont la Syrie sous la dictature de Bachar el-Assad.

Jérémy continue ensuite son périple vers l’Afrique et son lot de violence, de misère mais aussi de personnes généreuses, de sourires d’enfants et de paysages spectaculaires. Tantôt pris en stop et hébergé par les habitants ou volontaire dans un orphelinat en Tanzanie, il atteint l’Afrique du Sud en décembre 2008 où il va tenter son premier bateau-stop pour rejoindre l’Amérique Latine. Après plusieurs semaines bloqué dans la ville du Cap, il trouve finalement un bateau pour le Panama sur lequel il sera cuisinier.

Trois mois de navigation sur l’océan Atlantique pour que la ville de Panama lui saute enfin aux yeux. Il parcourt alors l’Amérique de l’Alaska à Ushuaia pendant un peu plus de deux années toujours le poing tendu sur les bords de routes. Durant cette longue période, il sera victime d’un racket par la police vénézuélienne à Caracas ou témoin de la violence des favelas brésiliennes mais il s’accroche et continue son voyage à travers les paysages grandioses de l’ouest américain ou de la cordillère des Andes.

De retour au Panama, c’est sur l’océan Pacifique qu’il naviguera à nouveau pendant 4 mois, sautant d’île en île pour rejoindre la Nouvelle Zélande et l’Asie.

Il visite ensuite l’Australie à partir de novembre 2011 puis l’Indonésie où il fait la rencontre de l’amour, mais je ne vous en dis pas plus. Il vous faudra lire le livre pour en savoir plus.

Il découvre ensuite l’Empire du milieu avec le culte de Mao et sa politique de la construction à outrance. Il ajoute ensuite les pays finissant pas « stan » avant de boucler la boucle par l’Iran et enfin revenir vers l’Europe début 2013.

 

Mon avis sur le livre « Mon tour du monde en 1980 jours »

Dans l’ensemble, le récit de Jérémy m’a séduit. J’ai découvert le monde à travers le regard d’un jeune d’une vingtaine d’années. Une description du monde à la hauteur de son expérience et de son âge. Alors non, ce n’est pas la plume d’un grand reporter mais celle d’un jeune qui découvre la planète et ses habitants et c’est justement ce qui me plait dans ce livre. Cette fraicheur qu’un voyageur expérimenté ou reporter n’aurait pas à mon avis.

Certains passages du livre me semblent toutefois un peu plat, à l’image des grandes étendues désertiques qu’il a dû traverser. Cela manque parfois d’un peu d’action et d’émotion. Les phrases s’enchaînent plus au rythme des véhicules que part une réelle introspection dans sa peau de voyageur.

Mon appétit de voyageur n’a pas été totalement rassasié concernant la réflexion sur le monde qui n’est pas assez approfondie à mon goût. Je m’attendais à plus d’analyse anthropologique. Le récit emprunt de simplicité manque d’un peu de poésie et d’une plus forte identité narrative.

Mais tout ça est rattrapé par le rythme donné par l’auto-stop et les mésaventures que Jérémy rencontre sur sa route. J’ai beaucoup aimé sa rage de réussir son tour du monde uniquement en auto-stop tel qu’il se l’était juré à son départ.

J’ai aussi aimé ce regard positif sur le monde et son ouverture vers les autres qui ne l’a pas quitté durant ces 5 années de voyage. Je dirais même qu’au fil du livre, j’ai senti cette force grandir au fond de lui malgré des situations parfois critiques à gérer.

Les derniers chapitres m’ont totalement emporté avec cette belle histoire d’amour construite sur la route. Cela m’a d’ailleurs rapproché de lui en découvrant ses sentiments intimes.

J’ai aussi beaucoup apprécié la fin du livre et le retour en France. Les retrouvailles avec sa famille sont très émouvantes. Le voyageur au long terme s’y retrouvera certainement dans cette explosion d’émotion. J’avais presque envie qu’il n’arrête jamais son tour du monde tellement je m’étais habitué à lever le pouce avec lui.

En global, c’est un livre que je recommanderai au lecteur avide d’aventure et pour celui qui prépare un voyage similaire.

A propos de l'auteur

Cyril howimettheworldJe suis Cyril, l'auteur du blog : howimettheworld.com. J'y partage mes aventures autour du monde à travers mes chansons, articles et vidéos. Tu trouveras aussi tous mes conseils pour voyager moins cher, plus proches des autres et de la planète.Voir tous les articles de Cyril howimettheworld →

Laisser une réponse

CommentLuv badge

Abonne-toi vite à ma Newsletter

Subscribe!