Chanter pour voyager. Confession d’un rêveur

hublot-avion

Comme si les hublots m’inspiraient. Chaque fois que je prends l’avion et que je me retrouve collé à ce petit rond de verre ouvert sur l’horizon, mon imagination entre en ébullition. Mes neurones se mettent en mouvement comme les rouages d’une machine à rêver.

Chanter pour voyager

A chaque départ, à chaque pas vers une nouvelle aventure, mes rêves me portent toujours plus haut. C’est irrépressible, comme un appel vers une vie en mouvement. Je rêve d’un tour du monde en chantant. Je rêve d’un tour du monde auprès des autres. Je rêve de moments simples mais si profonds qu’ils restent accrochés à l’âme.

Alors, je me prends pour un goéland avide de liberté. Tel Jonathan Livingston, je rêve d’inspirer les autres, je rêve d’une vie sur la route, à chanter, à rencontrer et partager l’amour qui coule dans mes veines. Je me prends pour ce voyageur rêveur. Tiens, ça pourrait faire le titre d’une belle chanson. A noter.

La présentation de mon album acoustique en France, devant mes amis, devant un petit public fût un vrai bonheur. Ce fût la confirmation qui me rappelle que suivre mon chemin a été la plus belle décision de ma vie. Dans le petit bar de Chantilly, où j’ai fait mes premières armes avec le groupe The Oran’jacks, devenu plus un groupe d’amis que de musiciens, j’ai senti l’émotion dans les regards, j’ai senti les autres s’oublier pour quelques minutes dans mes rimes, dans mes chansons et dans mes voyages. J’ai donné toute mon âme car la chanson, celle qui vient du coeur, ne peut pas mentir.

Je me suis senti artiste. Un artiste en devenir certes, un apprenti de la chansonnette, un moussaillon de l’aventure humano-musicale mais j’étais là, vivant, relié aux autres par la musique et les mots.

 

cyril chanteur

Alors oui, je rêve de plus, je rêve d’ailleurs. En vouloir toujours plus n’est plus un problème, comme on me l’avait souvent répété mais un moteur extraordinaire pour créer, pour avancer et pour inspirer les autres. 

J’ai longtemps cru qu’il me manquait une case comme on dit par chez nous! Ou peut-être que c’est cette société uniformisée qui n’offre pas cette case. Plus jeune, j’étais plutôt intéressé par un poème d’Apollinaire, le récit d’un voyageur en auto-stop ou les chansons qui disent vrai que devenir un travailleur parfait, pas trop râleur, pas trop rêveur. Je me sentais différent, hors cadre mais voilà, le voyage a brisé mes vieilles croyances. Le voyage est passé comme un coup de vent sur mes vieux démons.

La petite voix qui chuchote à l’oreille, je me suis mis à l’écouter. Je lui donne de plus en plus de place lorsqu’elle se met à fredonner. Certainement pour le plus fou mais au moins, elle me guide sur ma route et ne se trompe pas. Elle me connecte à vous tous, à toi, à lui par le plus simple, le plus beau, le plus vrai.

Je me demande si cette petite voix, ce n’est justement pas ce que chacun devrait écouter plutôt que les discours politiques qui sonnent creux ou les innombrables octets de stupidité et d’ignorance que véhiculent les connexions à au débit. Je me demande si ce n’est pas ça vivre? Je me demande si ce n’est pas ça rêver?

Peut-être que je me trompe. Oui peut-être mais au moins j’aurai essayé car essayer ça appartient à ceux qui misent sur la vie.

Peut-être qu’aux yeux de certains, je serai un fou chantant, un mec différent, un rêveur de pacotille mais pour tous je serai moi. Pour tous sans exception, je partagerai ce que je ressens à travers ma plume.

Maintenant, je le sais, je le sens et je ne m’arrêterai pour rien au monde. Je suivrai ce chemin qui m’appelle pour inspirer et faire rêver les autres. Je le suivrai coûte que coûte pour offrir aux jeunes une petite porte vers l’espoir. Je serai conscient de chaque pas pour aller un peu plus vers moi-même et réveiller l’âme d’enfant de ceux qui ont arrêté de rêver à leur premier travail, à leur première déception amoureuse, à leur première désillusion sur cette société qui fait de nous des robots, des gens qui ne se posent plus de questions puisque « c’est comme ça ».

Je me lèverai chaque matin pour vous dire, pour te dire que dans la vie rien n’est impossible, à moins qu’on s’offre soit même le droit d’ouvrir les portes de notre propre prison. Celle que l’on a construit sur les interdits, les peurs, les obligations, les préjugés, l’ignorance et les rêves déchus des gens aigris.

Je chanterai tant que l’inspiration me donnera l’envie. Je ne m’arrêterai plus car je veux continuer d’être un témoignage pour ceux qui luttent, pour ceux qui hésitent, pour ceux qui ne croient plus.

Je crois en la micro-responsabilité de chacun, même la plus insignifiante. Je crois au professeur passionné, à l’infirmière attentionnée, au banquier utilisant les opérations pour le plus grand nombre. Je crois en l’agriculteur qui respecte la nature pour nourrir les autres. Je crois en ce terreau humain dans lequel les graines du futur poussent en silence.

J’y crois car je le vis, car je le vois autour de moi et je sais qu’il a des millions de façons de réaliser ses rêves et aider les autres. Il faut juste y croire.

cyril voyageur

Repartir sur la route

Peut-être que ces mots resteront lettre morte. Peut-être que je relierai ces lignes un soir d’hiver en me disant que c’était une belle aventure mais que la vie « normale » m’a rattrapée et que j’étais à côté de la plaque. Peut-être que je resterai toujours ce voyageur rêveur qui n’a pas réussi à échapper à la réalité que certains nous imposent. Peut-être que je ne chanterai que pour mes amis mais peu importe, c’est déjà bien assez pour remplir mon coeur d’homme. Bien assez pour me lever chaque jour et endurer les obstacles de la vie avec le sourire. C’est bien assez pour réaliser que chaque moment, chaque sourire partagé, chaque discussion est un cadeau de la vie qu’il faut accueillir avec humilité.

Alors je reprends mon sac à dos, ma guitare et ma plume car c’est ma raison d’être au milieu de vous, de nous. Je reprends la route pour m’inspirer du monde et je pousserai la chansonnette tout autour de la planète pour que jamais, de tourner, elle n’arrête…

A propos de l'auteur

Cyril howimettheworldJe suis Cyril, l'auteur du blog : howimettheworld.com. J'y partage mes aventures autour du monde à travers mes chansons, articles et vidéos. Tu trouveras aussi tous mes conseils pour voyager moins cher, plus proches des autres et de la planète.Voir tous les articles de Cyril howimettheworld →

  1. KarimTheTravelerKarimTheTraveler08-15-2014

    Salut Cyril !

    Je ne peux que dire merci pour ce magnifique texte, tu as une très belle plume. Mon but à moi aussi est d’inspirer les autres à suivre leurs rêves.
    Sinon, j’ai remarqué en attribuant un +1 à ton article, que je ne pouvais pas le partager sur mon profil Google+ parce que le bouton « partager » sort de l’écran… même en allant tout en bas du site… l’encadré dépasse… voilà, je ne sais pas si c’est seulement sur mon ordinateur mais je voulais t’en informer.

    Bonne continuation à toi !

    Karim
    Articles récents de KarimTheTraveler, Vivre sa vie de rêve : Blogueur-Voyageur ou simple Voyageur-Glandeur ?My Profile

    • Cyril howimettheworldCyril howimettheworld08-18-2014

      Salut Karim,

      Merci beaucoup d’avoir pris le temps de laisser un commentaire. J’ai écrit cet article avec toute mon inspiration et je suis très heureux que tu y ai trouvé un echo avec ce que tu aimes faire.

      Je vais regarder le souci du bouton Google+ de suite. Merci

Laisser une réponse

CommentLuv badge

Abonne-toi vite à ma Newsletter

Subscribe!